Accueil

Contact: unireves @ gmail.com
(enlever les espaces)

FOCUS SUR UNE PHOTO



Conjonction Pragoise
Conjonction Mars Saturne sur les hauteurs de Petrin, à Prague. La Lune s'est invitée dans cette composition qui marque les derniers jours de l'été tchèque. Soirée passée à Letna avec le 6d pas encore défiltré.

LA DERNIERE PHOTO ASTRO



California - ngc1499
Premiers shoots avec le nouveau Eos 6d fraichement reflitre Astrodon. Ce 26 septembre a ete l'occasion de le tester dans tous les sens avec le 300L f/4 :)
- 31 poses de 2 minutes
- 6d a 3200iso
- EM10 usd3 sans guidage
- Champ du Feu

ACTUALITE APO


Warning: mysql_connect() [
function.mysql-connect]: Unknown MySQL server host 'db550991549.db.1and1.com' (1) in /home/unireves/www/index.php on line 169

Warning: mysql_select_db(): supplied argument is not a valid MySQL-Link resource in /home/unireves/www/index.php on line 170

Warning: mysql_fetch_assoc(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /home/unireves/www/index.php on line 176




Identification

   

RUBRIQUES

Astronomie
Paysages & Panoramiques
Aéronautique
Vidéos
Matériel
Articles
Actualité du site

LIENS

Atacama Photo Obs
-> www.apo.com
Thierry Demange
-> www.capnature.com
Richard Galli
-> www.nightpixels.net
Alain Maury
-> www.spaceobs.com

DERNIERS ARTICLES

- Mise à jour Septembre 2014
- Mise à jour Mai 2014
- Mise à jour Mars 2014
- Chronique pragoise #03 - Vysehrad
- Chronique pragoise #02 - Letna
- Chronique pragoise #01 - Prague
- Comète Panstarrs
- Transit de Venus au cercle polaire arctique
- Astrotrac 09: galaxies et nébuleuses
- 12h au CDF, ou l'entreprise philosophique des petits hommes de la nuit



Chronique pragoise #03 - Vysehrad

12 Fevrier 2014 par Tom

 Il était une fois, il y a longtemps, si longtemps qu'il faut emprunter à la légende les morceaux manquant à notre récit, un prince, fier et généreux: le prince Krok.
Il avait envoyé ses fidèles éclaireurs à la recherche d'un lieu où établir sa forteresse. Ceux-ci, après des semaines de prospection, revinrent le trouver et lui annoncèrent une bonne nouvelle: un promontoire rocheux, en surplomb de la rivière, difficilement accessible. Ravi, Monsieur Krok y fit bâtir un château puis une église et appela son rocher Vysehrad (littéralement "le haut château", prononcer "Vichérat", avec un r roulé).

 Bien des années plus tard, à l'âge où chaque homme commence à penser testament et héritage, le prince fit don de la place à l'une de ses trois filles, Libuse (prononcer Libouché), les deux autres, Kazi et Teta, ayant suivi les chemins de l'amour vers des contrées inconnues.

Celle-ci entama de menus travaux d'embellissement de sa profective demeure (on parle de fleurs en massifs et de rideaux colorés) et un jour, alors qu'elle admirait le coucher du soleil du haut de la falaise nord de la forteresse, elle murmura une prophétie à l'oreille du couchant: "Je vois une grande ville dont la gloire un jour touchera les étoiles".

Etant plutôt au fait avec les choses célestes, l'astre du jour répendit la prédiction dans toute l'enceinte du château, jusqu'aux éclaireurs, qui partirent dans la direction prophétique. Ils descendirent du rocher, traversèrent la rivière (à gué selon les témoins) et pénétrèrent dans une forêt, dense et mystérieuse. Après quelques pas d'égarement, ils rencontrèrent bien fortuitement un homme en train de tailler un tronc.

Celui-ci leur expliqua qu'il fabriquait le seuil de sa maison qui se cachait quelques mètres plus loin, derrière une rangée de sapins.

C'est comme cela qu'est née la capitale tchèque, autour d'une maison dont un homme en taillait le seuil dans un tronc de chêne. En tchèque, "seuil" se dit "prah" - d'où "Praha" (Prague)

Libuse ne déménagea pas rive gauche, préférant les hauteurs de la colline de Vysehrad aux fourmillements de la ville nouvelle.

La prophétie de la princesse ne fut pas vaine et, la gloire de la ville ayant atteint les étoiles, le soleil se montra généreux en éclat et en lumière aux détours des collines de la ville slave.



Une autre légende veut que la ville de Prague ait pris son nom des méandres de la Vltava, quelques kilomètres en amont de l'actuel centre ville, là où les rapides marquent le "seuil" de la rivière...



Epilogue contemporain: le soir où j'ai pris cette photo, à cinq mètres à ma gauche, un homme est tombé par-dessus le mur et s'est retrouvé, je ne sais dans quel état, quelque trente mètres plus bas, bloquant la circulation des trams avec l'arrivée des secours. Cela arriverait, semble-t-il, assez régulièrement, excès d'alcool et ivresse des hauteurs ne faisant pas bon ménage...